Galerie Photos


L'interviewL'interviewL'interview

L'interview


Dimitri Deloison - Lhooq taxi-boat

Bonjour Dimitri,

 

Merci d’avoir accepté notre demande d’interview.

 

Vous êtes à la tête d’une société de taxi-boat qui propose des sorties pour découvrir notre beau lagon et ses îlots. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre activité ? Qu’aimez-vous partager avec vos clients ? 

 

A l’origine, la société LHOOQ est une réalisation conduite avec le soutien des autorités territoriales, provinciales et locales. Un arrêté portant sur un agrément d’entrepreneur de transports nautiques à caractère touristique nous a été délivré par la Province Sud le 13 avril 2006.

 

Notre vocation, à l'origine, était de proposer des navettes pour aller faire du surf et du windsurf au récif. Cependant, nous avons vite changé de stratégie car cette niche de clientèle n'était pas importante. Nous avons donc pris une trajectoire différente en proposant des navettes taxi-boat. Nous avons commencé notre activité à Boulouparis en 2006, pour desservir les îlots Ténia et Ronhua (Petit Ténia). Par la suite, nous avons mis deux bateaux en exploitation à Nouméa. Ainsi, nous desservons depuis plusieurs années tous les îlots du lagon sud.

 

Les destinations principales à l’époque, et encore aujourd’hui, étaient Larégnère et Signal mais aussi le Phare Amédée. Ces destinations étaient choisies du fait qu’elles soient des réserves marines. Cependant, nous avons aussi une clientèle qui cherche des îlots pour pouvoir y pêcher, ainsi nous proposons également les îlots Ronde, Ange et M’Bo. 

 

Mais au-delà du simple transport de passager, notre vocation a toujours été de faire partager à nos clients notre connaissance du lagon, mais aussi leur proposer des excursions très atypiques. Le raid en zodiac sur la Côte Oubliée que nous avons proposé durant plusieurs années (2007/2013), permettait de rencontrer les habitants de Grand Borindi et Petit Borindi et d’aller avec un guide local à la découverte intimiste de cette magnifique côte sauvage.

 

Nous avons également une autre activité saisonnière qui nous tient toujours à cœur : les sorties baleines au départ de Prony avec un stop sur l’Ile Ouen pour manger chez l’habitant et partager quelques moments avec la tribu de Ouara. Nous participons chaque année à « La fête de la Baleine » et œuvrons avec les institutions, les associations et les populations locales depuis plus de 13 ans, à développer un éco-tourisme responsable et diversifié, en agissant toujours avec le respect de notre environnement, nos coutumes et lois.

 

 

Vous êtes une des premières sociétés de taxi-boat sur Nouméa quelles évolutions avez-vous pu observer dans votre métier depuis toutes ces années ?

 

Nous avons constaté, depuis notre création en 2005, un développement du nombre de sociétés de taxi-boat présentes sur Nouméa, provoquant un accroissement massif du nombre de personnes se rendant sur les îlots proche Nouméa. Les destinations préférées sont les réserves marines avant tout (Signal, Amédée, Larégnère, Maître) qui sont des trésors de biodiversité marine et en font, pour les sociétés de taxi-boat, un marché important.

 

Voici l’évolution depuis 10 ans des sociétés de taxi-boat transportant des personnes sur les îlots proches de Nouméa à la journée ou pour camper :

2007/Lhooq (seule société sur ce marché) avec 2 bateaux permettant de transporter 22 personnes par rotation. 2 rotations sont possibles chaque jour, voir 3 si la météo est favorable. Soit 44/66 personnes par jour à l’époque.

Aujourd’hui 1 rotation/3 rotations par jour. En 2018 :

Lhooq 1 bateau (11 places par rotation) 11/33

Coconut taxiboat 3 bateaux (30 places par rotation) 60/90

+ Dalocean 4 bateaux (44 places rotations) 44/132

+ Nautica 1 bateau (11 places par rotation) 11/33

+ Blue Lagoon 1 bateau (11 places par rotation) 11/33

+ Stema 1 bateau (11 places par rotation) 11/33

Soit un total de personnes sur ces îlots variant entre 148/354 par jour

 

Aujourd’hui une limite est souvent atteinte et la surpopulation sur ces îlots a pour conséquence de perturber l’équilibre fragile des écosystèmes qui y règne depuis des milliers d’années. L’encadrement des clients et la transmission des bonnes informations sont primordiaux. Ainsi, nous avons pris l’engagement avec la Province Sud d’être signataire de la charte de bonne conduite en ce qui concerne l’observation des baleines à bosses, mais aussi dernièrement de devenir Ambassadeur du lagon. Notre mission est d’être vigilant, d’informer et conseiller nos passagers et les autres usagers du lagon.

 

Nous souhaitons aujourd’hui désenclaver ces îlots en proposant de nouvelles destinations (Ile Ouen/ Ile des pins) où les usagers pourrait y passer la journée ou y camper en famille ou entre amis.

 

 

Votre acronyme L.H.O.O.Q. et votre logo (la Joconde fumant la pipe) vous donnent une image de marque plutôt impertinente. D’où vient ce choix ? Est-ce une manière pour vous de vous démarquer ?

 

L.H.O.O.Q. est une œuvre d'art de 1919 de Marcel Duchamp, parodiant La Joconde de Léonard de Vinci. Son titre est à la fois un homophone du mot anglais look et un allographe que l'on peut ainsi prononcer : « elle a chaud au cul ».

Ce choix nous a permis d'avoir un nom facile à retenir et pouvant faire sourire ceux qui savent le prononcer. Le non conformisme de cet artiste est à l'image de notre société, laquelle propose depuis de nombreuses des excursions totalement atypiques.

 

 

Les sorties d’observation des baleines approchent, je suppose que vous attendez cette saison avec impatience ? Que proposez-vous cette année ?

 

Cette activité est une spécialité de Lhooq depuis plus de 10 ans. Nous avons été les premiers à proposer des sorties d’observation des baleines en Zodiac ce qui, à l'époque, en faisait sourire beaucoup. Cependant, aujourd'hui, nos résultats chaque année sont notre meilleure publicité.

Nous proposons cette année notre sortie baleine + stop sur l'îlot Casy, avec une halte sur l'île Ouen pour ceux qui choisissent l'option repas. Il y a différents tarifs, semaine ou weekend et aussi des offres « pack famille », « pack groupe » avec camping sur Casy… bref, un large choix qui est visible sur notre site web www.lhooq.nc

 

 

Nous terminons cette interview par une question que nous posons à chaque personne interviewée : pour vous, quel est votre plus bel endroit du lagon ?

 

Je ne connais pas encore la totalité du lagon calédonien, et je pense ne pas avoir assez d'une vie pour tout découvrir mais la Côte Oubliée reste à mes yeux, le plus bel endroit ou j'ai pu travailler.

 

 

Merci Dimitri d’avoir bien voulu répondre à nos questions et à bientôt !

 

 

Pour contacter Lhooq taxi-boat :

+687 77 27 16

contact@lhooq.nc

www.lhooq.nc

www.facebook.com/lhooq.nc/


Contactez-nous

Nous sommes à votre service
  • English
  • Français

Tél. : +687 27 27 27

Port Moselle
B.P. 437 - 98 845 Nouméa Cedex
Nouvelle-Calédonie

Horaires d'ouverture 7/7 (opening time)

Lundi : 13h30-17h30

Monday : 1.30 to 5.30 pm

Mardi à vendredi : 8h30-12h30 / 13h30-17h30

Tuesday to Friday : 8.30-12.30 am/ 1.30-5.30 pm

Samedi et dimanche : 8h30-12h30

Saturday & Sunday : 8.30 am-12.30 pm

 

Confidentialité - Mentions légales

Réalisation : Fabrik